Vous êtes ici :   Accueil » Les bonheurs de Sophie ( Mise à jour 2010)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1154100 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml

J'ai craqué en voyant les créations de Sophie.Sophie et
Anatole.jpg

Je l'ai contactée pour lui demander de faire partie des coups de coeur de ma rubrique " passion des ours en peluche " et elle a répondu positivement.

Merci beaucoup pour cette interview. Je vous présente donc les " bonheurs " de Sophie
 

Sophie, pourquoi cet amour des ours en peluche ?

Quand j'étais enfant, je n'avais que deux animaux en peluche avec lesquels je pouvais jouer, un ours rose et un lapin jaune.

Ils dormaient au fond de mon lit. Plus tard, mon père m'a ramené d'un séjour à Paris une magnifique maman raton laveur en peluche avec son bébé dans les bras.

Comme j'estimais ne pas avoir assez de peluches pour jouer, j' empruntais systématiquement un ours en peluche appartenant à mon petit frère...

Adulte, c'est lors d'un contrat de travail en Angleterre à Oxford que mon intérêt pour les ours en peluche s'est réveillé. J'ai dans un premier temps constaté que là-bas, les ours en peluche étaient partout!

Chaque collège d'Oxford (il y en a presque 40) a un ours en peluche à ses armes. De plus on y trouve également des oursons aux couleurs d'Oxford ou bien de l'Université et célébrant toute occasion.

Et bien sûr, en Angleterre, nous retrouvons le célèbre Paddington... ,                                                                   © Sophie Z'ours - Sophie et Anatole

Bref, pour couronner le tout, j'ai découvert un peu par hasard 'existence d'un magasin-musée d'ours en peluche dans un petit village nommé Witney.

Etant de nature très curieuse, je m'y suis rendue et suis retombée en enfance... la caverne d'Ali Baba pour tout amoureux des ours. J'ai alors découvert l'existence des ours en peluche de collection et d'artistes.

J'ai eu le coup de foudre pour les ours Cheeky de la firme anglaise Merrythought. Malgré le prix que je trouvais très élevé, je suis rentrée chez moi avec mon premier ours de collection. Puis je suis revenue encore et encore, agrandissant à chaque fois ma collection naissante. Oups, je suis une accro !

Ce qui m'a surtout séduite dans ce magasin-musée, c'est le bonheur et la sérénité que j'y ressentais. Tous ces ours m'ennivraient de bonheur et de douceur. Je crois que déjà inconsciemment, j'avais décidé que je voudrais recréer ce climat chez moi.


© Sophie Z'ours -  Anatole (l'ours gris-bleu) que j'adore et Valentino
Anatole-2.jpg
Comment vous est venue l'idée d'en fabriquer ?

De retour en France après mon séjour en Angleterre, je me suis retrouvée sans emploi et très désoeuvrée.

Mes ours Cheeky étaient là qui me faisaient de grands
sourires. Ils m'ont soufflé à l'oreille de chercher sur internet des sites dédiés aux ours en peluche et j'ai atterri sur le site d'Oursement Vôtre.

Sur ce site, une artiste française, Laurence Veron, propose gratuitement des patrons d'ours à faire soi-même.

J'ai téléchargé celui de l'ourson Bonjour et ai alors eu l'idée folle de le fabriquer. Pourquoi "folle"?

Tout simplement parce que je n'ai jamais appris à coudre de ma vie, ni même à tricoter...
Alors forcément, cela constituait un sacré défi...

J'ai donc recherché un fournisseur de matériel pour fabriquer les ours où je me suis procuré les articulations, les yeux, le nez et le rembourrage. Je suis allée dans un magasin pour acheter les fils, aiguilles et de la laine bouillie.

Et je me suis attelée à la confection de Bonjour. C'était difficile de faire de jolis points réguliers, mais je suis arrivée à un résultat acceptable.

Déjà, j'ai montré mon caractère rebelle à suivre toutes les instructions. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui "broder" (hummmm, c'est un bien grand mot) une bouche et de lui ajouter des coussinets aux pattes et aux oreilles.

Une fois terminé, Bonjour m'a indiqué qu'il souhaitait être habillé (quel culot!).
J'ai donc acheté de la feutrine, des boutons pression et lui ai confectionné une petite tunique (une totale improvisation).


 

Mon premier ours est né!!!!

Bien entendu, c'était le plus bel ours au monde (défense de le contester) : mon PREMIER ours fait avec MES mains.
Après, j'ai voulu créer mon propre patron...

Et voilà, je suis accro AUSSI à la confection d'ours.


Quelles sont les étapes de fabrication ?

© Sophie Z'ours - Baloo est un gros Nounours dont je suis très fière
Baloo-2.jpg

La première étape de fabrication la plus importante pour moi est ... le choix des fourrures.

Mon matériau favori est le mohair. J'en ai accumulé une énorme quantité chez moi. L'alpaga aussi est extra.

J'ai aussi quelques pièces de fourrure synthétique. Je n'aime pas travailler la fourrure synthétique, mais elle offre des résultats très attrayants pour les potentiels clients (voyez le résultat sur Valentino, Baloo et Perce-Neige).

Le poil est très dense et offre la possibilité de "sculpter" aux ciseaux le museau selon sa convenance, plus aisément à mon avis qu'avec du mohair.

Le mohair est cher : plus le poil est long et dense, plus il est cher. Une fois toutes les fournitures en stock, je choisis le patron. Je n'ai pas conçu beaucoup de patrons différents.

Pour l'instant, seulement deux modèles différents pour la tête, dont un que je n'aime pas vraiment et que j'ai utilisé seulement deux fois. Le reste de mon patron de base est décliné selon mes besoins et mes envies.

A l'aide de mon ordinateur, j'ai créé à loisir des agrandissements et réductions de mes patrons favoris.J'ai imprimé les gabarits sur du papier épais.

L'étape suivante, qui est parfois longue et fastidieuse, consite à placer judicieusement les gabarits sur l'étoffe de mohair de la façon la plus économique et en respectant le sens du poil (pas toujours évident de repérer le sens du poil).

Ensuite, je trace les différents éléments du patron avec en général un stylo bille ou parfois un feutre, puis je les découpe avec précaution. Je trace ensuite les marges de couture avec un feutre de couleur à peine plus foncée que la trame les marges de couture.

Vient ensuite une étape très ennuyeuse : je découpe les poils sur la largeur de la marge de couture avec des ciseaux de coiffeur pour éviter que les poils soient pris dans les coutures.

L'étape suivante, consiste à bâtir les différentes parties de l'ours. Je couds donc les différentes pièces au point à bâtir (un simple point avant très large) avec du fil à bâtir (sans oublier d'ajouter l'étiquette dans une des jambes).

Ensuite, je couds en général la tête et les oreilles à la main, sauf pour les gros ours. Je couds le corps, les bras et les jambes à la machine à coudre. Je couds ensuite les coussinets des pieds à la main.

Ensuite je rembourre la tête, y installe l'articulation à goupille, la ferme solidement. J'y ajoute les yeux après avoir découpé les poils aux
emplacements choisis pour les yeux et dégagé au besoin le museau.
Je rembourre ensuite les bras et les jambes, attache le tout au corps, rembourre le corps et ferme solidement le tout.

Selon l'épaisseur de la fourrure, je choisis soit des articulations à goupilles (poure les fourrures les moins épaisses) soit des articulations à vis (avec des écrous indéserrables).

Pour des raisons de facilité, je mets toujours une articulation à goupille pour la tête. En effet, pour serrer les articulations à vis, il faut maintenir à la fois l'écrou et la tête de vis. Lorsque je destine l'ours à un enfant, j'utilise uniquement des matériaux de sécurité (yeux en plastique et articulations en plastique dans toutes les parties du corps).

Une fois l'ours rembourré et fermé, je passe aux finitions. Je commence par le nez et la bouche. Je sculpte les poils au besoin si je ne les ai pas complètements enlevés !
Ensuite j'attache les oreilles puis j'installe les coussinets des pattes avant. Enfin, j'ajoute au besoin des petites touches de peinture et j'accessoirise ou j'habille l'ours.


Quelles sont vos tailles d'ours favorites ?

Je ne suis pas du tout tentée de fabriquer des ours miniatures. Ma plus petite taille pour l'instant est 21 cm et déjà j'avais du mal à retourner les bras et les jambes après les avoir cousus.

Dès 23 cm, je me sens bien dans mon élément. J'aime bien faire des gros ours comme Anatole (38 cm).

Le seul inconvénient avec les gros ours, c'est qu'ils prennent plus de place. Mais ils donnent l'occasion d'utiliser des mohairs à poils longs absolument divins (j'en ai plein qui attendent d'être transformés en bons gros ours).
Autre avantage des gros ours, ils donnent la possibilité de faire de plus gros calins!

 


Quelles sont les couleurs que vous préférez ?
© Sophie Z'ours - Mei -     
Mei-7.jpg

Celui ou celle qui recherche des ours très traditionnels aura peu de chances de trouver son bonheur auprès de moi sauf si demande spéciale.


En effet, c'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de faire des ours très colorés. Si la fourrure et parfois aussi les coussinets sont de couleurs traditionnelles, je me rattrape sur les accessoires et ou les habits pour apporter ma petite touche colorée.

C'est pour l'instant ma favorite et je ne suis pas pressée de la voir partir. Je n'aurais jamais eu l'idée d'acheter une fourrure comme la sienne : c'est une amie qui me l'a donnée.

Pour les coussinets, j'ai utilisé un tissu chinois qu'un ami m'a ramené de Chine.


Quels sont les matériaux que vous utilisez ?
Mohair, alpaga, laine ou synthétique pour les fourrures : ma préférence reste pour le mohair, si possible un mohair mat.

Pour le rembourrage, j'aime beaucoup le kapok pour rembourrer le museau et les pieds : c'est une fibre végétale (issue de la fleur de Bombax) très soyeuse et très légère, malheureusement allergène pour certaines
personnes.

© Sophie Z' ours - Perce Neige est l'un de mes petits derniers
sa fourrure est super douce
Perce-Neige-5b.jpg

J'ai découvert récemment la laine non cardée et j'aime beaucoup aussi.

Sinon, j'utilise du polyester de rembourrage, des petites pastilles de plastique, des petites billes d'acier (donnent du poids).


Exercez-vous ce travail à plein temps ou est-ce un simple passe-temps ?

La confection d'ours est pour moi un agréable passe-temps. je ne souhaite pas en faire un métier, j'aime travailler à mon petit rythme tranquille, au gré de mes envies et de mes humeurs.


Exposez-vous dans des salons ?

Il y a peu de salons d'ours en France : Paris Création et le Salon AGDM à Paris, le salon de La Grande Ourse à Arpaillargues et le Salon de l'Ours en Peluche de l'Abbaye de Mortemer à Lisors (Normandie, près de Lyons-La-Forêt) transféré cette année 2009 au château de Fleury la Forêt ( commune de Lyons-La-Forêt).


Pour des raisons financières et aussi de facilité, je me contente pour l'instant d'exposer à ce dernier.

Le prochain sera les 31 mai et 1er juin 2009 (le week-end de la Pentecôte). J'ai testé en juillet 2008 un salon international en ligne sur internet et vais peut- être en essayer d'autres. Je vous tiendrai au courant.


Que voudriez-vous ajouter ?

 

Je suis ouverte à fabriquer les ours sur commande, mais il faut garder à l'esprit que je ne travaille pas vite!Banner-2bis.jpg
 
Si le monde de Sophie a suscité chez vous un intérêt, je vous invite à visiter son superbe site "Sophie Z'ours : en cliquant ici sur la bannière ci-contre




 
Mise à jour JANVIER 2009

Candide.jpg
Vous vous souvenez que Sophie a représenté la France lors de la compétition d'ours en peluche " Taïwan Olympic Bear Challenge " sur le thème des Jeux Olympiques se déroulant en ligne à Taïwan mais hélas n'a pas été qualifié.


Candide que vous voyez a gauche en tenue de judoka, a décidé d'abandonner le judo.

  © Sophie - L'ours Candide en tenue de judoka





Il arbore maintenant à la place un joli ruban après s'être fait rasé les côtés du museau.

Le voici ci-dessous avec son nouveau " look".
SGCandide2.jpg






























 
© Sophie - L'ours Candide version 2009
INFORMATION SUR LE PROCHAIN SALON DE L'OURS EN PELUCHE AUQUEL PARTICIPERA SOPHIE.

Prenez date et allez la voir( ci-dessous la fiche informative du salon )!
 
9ème SALON DE L'OURS EN PELUCHE
Expo / Vente
Nouveau Lieu! Nouvelles Dates !
CHATEAU DE FLEURY LA FORET (Eure)

 
PENTECÔTE 2009
Dimanche 31 Mai et Lundi 1er Juin De 11:00 Hrs à 18:30 Hrs

Hier à l’Abbaye de Mortemer, les ours en peluche ont aujourd’hui leur fête au Château de Fleury la Forêt !
Pour sa 9ème édition, le Château de Fleury accueille dans son cadre bucolique tous les amis de l'ours en peluche lors du salon qui lui est consacré.
Passionnés, collectionneurs ou simples curieux se donnent rendez-vous les Dimanche et Lundi de Pentecôte 2009 pour célébrer ce petit compagnon de toujours.

Lors de ce salon, vous trouverez des ours anciens, de manufactures et d'artistes, français et étrangers, pour tous les budgets, mais aussi fournitures, kits de fabrication, objets décoratifs sur le thème de l’ours en peluche, accessoires et expertises gratuites.
Votre ours d’enfance sera évidemment le bienvenu et pourra s’il est un peu fatigué, consulter le Docteur nounours.

Un jeu de piste "Cache-cache avec les ours" récompensé par l'attribution de lots, sera organisé dans l'enceinte du Château et de son parc, pour le plus grand plaisir des enfants et de leurs parents.
Entrée - Adulte : 7 €uros –  Enfant de 6 à 16 ans : 6 €uros
Gratuit pour les moins de 6 ans et les ours en peluche.
Parking gratuit – Buvette sur place.

CHATEAU DE FLEURY LA FORET - 27480 - Lyons La Forêt Infos : Tél. 02 32 49 63 91 – Port. 06 16 41 64 94
Hotels, chambres d’hôtes : Office du tourisme T° 02 32 49 31 65
Voici l'adresse du château où aura lieu l'exposition - rendez vous sur le site en cliquant ici


L'organisateur de ce salon est Eric Giovannini dont je vous invite à visiter le site internet en cliquant ici


 
MISE A JOUR MAI 2010

J'ai créé un ours pour le concours ACD : Australasian Creative Design,awards 2010. Le thème de cette année est le Fantasy. On avait comme règles impératives d'utiliser un patron original ( pas celui d'un autre artiste ), d'utiliser pour la "peau" de notre création des fibres naturelles ( bannies les fibres synthétiques) et de photographier notre création sur un fond uni vert émeraude.
Mon ours elfe guerrier  FAOLIN a été nominé ( première étape : la sélection sur photo par une jurée spécialiste) et m'a valu un premier trophée.


 
sophiegrall.jpg
 
Le public est invité à aller voter en ligne dès le 31 mai pour sa création favorite parmi tous les nominés.
Pour les détails : se rendre sur le site : en cliquant ici

Quelques caractéristiques :
Je me suis inspirée de deux personnages de la littérature : d'une part LEGOLAS ( le Seigneur des Anneaux de Tolkien) : elfe guerrier, cape, broche de la Communauté de l'Anneau), d'autre part FAOLIN ( Eragon de Christopher Paolini ) : un des elfes qui transportait l'oeuf de dragon au début du livre , tué dès le début de l'histoire.
J'ai choisi le bleu comme couleur dominante, car je pensais faire aussi un  dragon inspiré par SAPHIRA ( toujours dans Eragon). J'ai pris du mohair bleu givré.
Oreilles pointues elfiques, dessus du museau avec des dessins faits main. Des cheveux noirs luisants en laine de bambou attachés au point noué sur de la toile de jute. l'espace entre les cheveux est comblé au point de canevas. Coussinets des mains et pieds en cuir recyclé et brodés au fil argenté. Cape faite au tricotin circulaire. Du cuir encore pour ses jambières , sa ceinture et le grip de son arc
 FaolinACD2010-SGrall.jpg

Date de création : 02/03/2008 : 12:09
Dernière modification : 08/04/2015 : 10:40
Catégorie : OURS EN PELUCHE - Créateurs d'ours en peluche
Page lue 6685 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » Les bonheurs de Sophie ( Mise à jour 2010)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...