Vous êtes ici :   Accueil » Mettre fin à la torture des ours en Asie
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1296482 visiteurs

 104 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml


Sauvetage des Ours noirs d'Asie
 

Le principal projet de l'Association Animals Asia est le sauvetage des 700 ours noirs d'Asie qui se trouvent enfermés pour leur bile dans des fermes en Chine et au Vietnam.

Cet ambitieux projet de sauvetage des ours est né en 1993 quand la fondatrice et présidente de Animals Asia, Jill Robinson, une anglaise travaillant pour la protection animale en Asie, pénétra pour la première fois dans une ferme d'ours en Chine.

Voici son témoignage : " C'est une chambre de torture, un enfer pour les animaux. Ils ne peuvent absolument pas bouger, ils ne peuvent ni se lever ni se retourner."

Depuis de jour là, Jill Robinson a dévoué sa vie à mettre un terme à cette terrible industrie.

 

jillrobinson.jpg
© Animals Asia foundation - Jill Robinson devant la cage d'un ours noir d'Asie

 

Les ours sont les seuls mammifères qui produisent autant d'acide biliaire, l'acide ursodeoxycholique (UCDA) qui est utilisé en Chine par quelques praticiens de médecine traditionnelle.

Les ours noirs d'Asie ( connus sous le nom d'ours lune en raison du croissant sur leur poitrail) ont été tués pour leur vésicule biliaire depuis des milliers d'années, mais celà fait seulement 20 ans que quelques pays d'Asie (comme la Chine ou le Vietnam) commencent à chercher une alternative.

 

moonbear4.jpg
 

Des fermiers ayant l'esprit d'entreprise se sont rendus compte que garder des ours dans de minuscules cages pour leur prélever régulièrement leur bile était beaucoup plus lucratif.

Aujourd'hui plus de 10.000 ours sont ainsi pris au piège dans des fermes de Chine et au Vietnam.

Les 2 pays où sont mis en place les projets de la fondation "Animals Asia"

Les ours peuvent passer plus de 20 ans dans ces cages minuscules pour leur bile.

Ils doivent endurer des méthodes d'extraction de la bile très douloureuses, avec des opérations grossières consitant à implanter un cathéter en acier dans leur abdomen.

C'est ce qu'on appelle la technique de " l'écoulement libre ".

De nombreux ours meurent à cause d'infections et ceux qui survivent finissent leur vie dans une souffrance extrême.


 

willow.jpg
© Animals Asia Foundation


 

La bile contenue dans la vésicule biliaire des ours est considérée par la médecine traditionnelle chinoise comme un remède "amer et froid" permettant de traiter la fièvre, les douleurs au foie et les irritations oculaires.

La bile d'ours est utilisée en Chine, au Japon, au Vietnam et dans d'autres pays possédant une population asiatique significative.

Cependant les praticiens chinois affirment que les produits à base de bile d'ours peuvent être aisément remplacés par des plantes ou des produits de synthèse, moins chers, plus faciles à trouver et surtout plus efficaces.

Des 8 espèces d'ours connues dans le monde, toutes exceptées le Grand Panda, ont vu leur nombre diminuer à cause du commerce de la bile.

L'ours noir d'Asie ( Ursus Selenarctos) est celui qui a le plus souffert de la demande en acide biliaire.Cette espèce connue sous le nom d'ours lunaire fait partie de la liste de la convention sur le Commerce International des Espèces en Voie d'Extinction (CITES) dans l'appendice I, la catégorie des espèces les plus en danger.

Les ours lune peuvent vivre 35 ans. leur régime alimentaire est constitué essentiellement de légumes, de fruits, de noix...Mais il varie aussi en fonction de l'endroit et peut se composer de petits mammifères, d'oiseaux, d'insectes et de charognes.

Beaucoup de ces ours ne survivant pas au traitement subi dans les fermes et ceux qui arrivent dans les sanctuaires , sont dans un état de santé épouvantable, cadavériques, totalement terrifiés.

Mais comme le dit Jill Robinson : " Ils pourront passer le reste de leur vie dans ces sanctuaires qui allient un habitat quasi-naturel et sûr.

” Animals Asia" a deux sanctuaires de sauvetage des ours : l'un à Chengdu dans la province du Sichuan en Chine et l'autre à Tam Dao près de Hanoï au Vietnam.

Centre de sauvetage en Chine

Le centre de sauvetage de Chengdu est le siège du travail d'Animals Asia pour mettre un terme aux fermes d'élevage en Chine.

Le sanctuaire qui représente un travail de collaboration entre la fondation, le gouvernement et tous ceux qui soutiennent l'association, a permis de sauver 247 ours.

 

moonbear3.jpg
© Animals Asia Foundation

En juillet 2000, après des années de négociation, Jill Robinson et son association ont signé un accord sans précédent avec les autorités chinoises dans la province du Sichuan et à Hong Kong afin de sauver 500 ours et aussi dans l'optique de mettre définitivement fin à l'exploitation des ours.

Le centre de Chengdu, emploie plus de 140 personnes allant des soigneurs d'ours, au personnel de sécurité, d'entretien et jardiniers.
Responsables, soigneurs, experts, bénévoles, vétérinaires et infirmiers, tous sont qualifiés pour soigner les ours.

 

moonbear.jpg
© Animals Asia Foundation


 

Au centre de ce sanctuaire a été créé un village éducatif, le 1er en Chine, où les visiteurs apprennent le message d'Animals Asia selon lequel les animaux ont le droit de vivre libres.

Des milliers d'écoliers visitent le centre chaque année.

 

jasper.jpg
© Animals Asia Foundation


 

Date de création : 30/04/2008 : 21:01
Dernière modification : 03/10/2015 : 15:26
Catégorie : FONDATION ANIMALS ASIA - Historique
Page lue 10630 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » Mettre fin à la torture des ours en Asie
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...