Vous êtes ici :   Accueil » Reportage en EQUATEUR sur les ours à lunettes
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1161015 visiteurs

 37 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml

Reportage sur l'ours à lunettes (Ours des Andes) réalisé en Equateur en mars-avril 2008 par le photographe Philippe Henry.(Voir plus haut également son reportage sur l'ours noir).

Merci à lui de me donner l'autorisation de publier cet article.

L'ours à lunettes est le seul ours vivant en Amérique latine. C'est une espèce timide, rarement observée, qui vit le long des pentes occidentales et orientales de la cordillère des Andes jusqu'à une altitude d'environ 4500 mètres.

La déforestation et le braconnage sont les deux principales menaces auxquelles fait face cet animal. Aujourd'hui, son habitat a été réduit de moitié. On estime que 2000 à 3000 ours vivent encore en liberté dans une zone qui s'étend du Vénézuela à la Bolivie.

 

philippehenry6.jpg
© Philippe Henry - Ours à lunettes

En Equateur, pendant la période des pluies, sur les hautes terres proches de la frontière colombienne, les ours à lunettes causent bien du tracas aux agriculteurs, dont une des principales sources de nourriture est le maïs.
 

philippehenry5.jpg
© Philippe Henry - Inspection du maïs avant la récolte
philippehenry7.jpg

© Philippe Henry - Inspection du maïs avant la récolte
philippehenry8.jpg
© Philippe Henry


Les ours vivent habituellement dans les forêts d'altitude "forêts des nuages"  où ils se nourrissent de fruits,
de plantes de la famille des broméliacées et d'autres végétaux
.
philippehenry2.jpg
© Philippe Henry - Paysage de montagne et de forêts dans la province Ibara
philippehenry1.jpg
© Philippe Henry - Paysage de montagne dans la province Ibara


Ils sont aujourd'hui victimes de la déforestation intensive pour l'implantation de terres agricoles

philippehenry3.jpg
© Philippe Henry - Paysage de la province d'Ibara

 
La destruction de leur habitat et donc des ressources naturelles nécessaires pour qu'ils se nourrissent, conduit les ours à piller les cultures de maïs et de canne à sucre.

Mais, bien qu'ils soient protégés par la loi(* L'espèce est classée -vulnérable - sur la liste rouge des espèces en danger.

Elle fait face à un risque majeur d'extinction dans la nature à moyen terme) nombre d'entre eux sont chaque année abattus par les agriculteurs .

Le gouvernement équatorien ne verse aucune compensation financière aux agriculteurs pour la perte de leur maïs.


philippehenry12.jpg
© Philippe Henry - Un agriculteur montrant les pattes d'un ours qu'il a tué il y a quelques mois


 

En mars et avril 2008, j'ai vécu, pendant plusieurs semaines, dans un village isolé de la province Ibara.

Mon ami, Armando Castellanos, directeur du projet pour la Conservation des Ours à lunettes en Equateur, m'avait prévenu qu'une ourse, nommée Fiona, avait été repérée non loin des cultures de maïs.

Elle avait été capturée une année auparavant et munie du collier émetteur qui a permis de la localiser.

Armando pensait que je pouvais photographier cette ourse dans un champs de maïs. Aucune photo de ce comportement n'avait encore été prise auparavant.

Et c'était tout un défi car cette espèce est certainement l'espèce d'ours la plus farouche et la plus difficile à photographier. Une telle photo me permettrait d'illustrer la partie de mon reportage consacrée au rapport entre les agriculteurs et les ours.

Elle pourrait aussi  permettre à Armando Castellanos de prouver que les dégâts sont bien causés par les ours et ainsi d'obtenir éventuellement une aide financière pour indemniser les agriculteurs victimes des ours.

Comme l'ourse demeurait dans la région, j'ai décidé d'installer quelques affûts à proximité des champs de maïs sans trop savoir lequel elle allait choisir pour venir se nourrir, ni si elle allait se décider à venir...

Finalement, avec l'aide d'un matériel de radio télémétrie -antenne et récepteur-, nous avons pu la localiser avec précision et l'attendre dans l'affût, installé près du champ de maïs vers lequel elle se dirigeait.

J'ai ainsi pu prendre les toutes premières photos d'une ourse à lunettes avec un épi de maïs dans la gueule.

 

philippehenry10.jpg
© Philippe Henry - Ourse dans un champ de maïs avec un épi dans la gueule

Au cours de ce séjour, j'ai également photographié d'autres ours à lunettes en liberté dans leur milieu naturel.
Je vais repartir en Equateur pendant l'été 2008 afin de terminer mon reportage.

 

philippehenry4.jpg
© Philippe Henry - Ours à lunettes dans son milieu naturel

 
philippehenry11.jpg
© Philippe Henry - Ours à lunette dans son milieu naturel

Pour mener à bien son travail, le directeur du projet de conservation de l'ours à lunettes en Equateur est à la recherche de volontaires.

Ceux-ci doivent se rendre, par leurs propres moyens, jusqu'au centre d'hébergement où ils sont pris en charge.
On leur apprend comment se servir du matériel de radio télémétrie. Ils sont ensuite lâchés dans la nature  avec des spécialistes qu'ils aident à localiser les ours.

Ils installent aussi les cages de captures et participent à diverses opérations sur le terrain. A terme, les informations récoltées permettent d'en savoir plus sur les déplacements et le comportement des ours.

Pour toute information, il faut aller sur le site web de l'organisation : http://www.andeanbear.org  et visiter la rubrique: Volunteering.
On indique comment contacter les organisateurs par courriel. Toutes les infos seront envoyées aux futurs volontaires par courriel (email).
Le site web est en anglais uniquement. Les volontaires doivent payer la somme de 500 dollars américains par mois, -environ 350 Euros- pour participer à ce projet.

Pour cette somme modique, on leur fournit un logement confortable ainsi que la nourriture. Ils sont logés dans un village à 2000m d'altitude, dans la montagne.

Bien sûr ils doivent payer leur billet d'avion -France / Equateur- ainsi qu'environ 10 dollars pour se rendre, depuis la ville de Quito, jusqu'au village où ils sont accueillis.


Date de création : 28/05/2008 : 19:00
Dernière modification : 01/08/2015 : 19:52
Catégorie : PHOTOGRAPHES - Philippe HENRY, spécialiste des ours
Page lue 9989 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » Reportage en EQUATEUR sur les ours à lunettes
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...