Vous êtes ici :   Accueil » La protection des ours lippus
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1589117 visiteurs

 42 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml

Je remercie WILDLIFE SOS INDIA de m'avoir permis de traduire en Français puis de publier ces informations sur mon site. Un merci tout particulier à  Geeta, Kartic et Kate.
 
WSOS LOGOredim.jpg

Les Ours dansants en Inde

 
Les Qalandars, tribu Tzigane nomade, gagnent leur vie depuis le 13ème siècle en faisant danser les ours, en utilisant les singes, les civettes et autres animaux pour divertir le public. Faire danser les ours et organiser des combats entre eux était l'un des divertissement royal pendant l'ère Mughal. 
Les Qalendars se sont répartis dans 13 états Indiens et  ont acquis leur réputation grâce aux " ours dansants" et les tours que ceux-ci pouvaient exécuter; L'ours était aussi perçu comme un puissant " guérisseur" , un protecteur des enfers qui permettait aux Qalendars de colporter des talismans et des anneaux faits de poils d'ours et aussi de vendre leurs griffes et leurs dents.

kalanderrehabproj1.jpg
Une fois les empereurs disparus, les Qalendars ont gagné leur vie grâce aux superstitions des communautés rurales et aux touristes qui visitaient le Tj Mahal et d'autres monuments à la fois à Agra, à Jaipur ou à Khajuraho et à Mysore, partout dans les grandes vilels de l'Inde. Il était courant de voir les ours danser le long des poussiéreuses routes nationales. En 1995, Geeta Seshamani et Kartick Sattyanarayan de l'association WILDLIFE SOS, sensibilisés par cette situation, ont entrepris pendant deux ans une recherche sur le statut socio-économique des Qalendars, leur gestion et l'entrainement des ours; Durant cette période, ils ont recensé environ 1200 ours dansants tenus captifs par cette communanuté.
 
Bien que cette activité des ours dansants ait été déclarée illégale par un acte de 1972, des facteurs socio-économiques ont rendu difficile l'application de cette loi par le gouvernement. Ils ont aussi témoigné des terribles sévices partiqués sur les ours au nom de l'entrainement; Les Qalendars achetaient les oursons lippus de 4 à 6 semaines à des braconniers, la mère étant souvent tuée durant le braconnage. A l'âge de 5 mois environ, on leur perce le museau à l'aide d'une vulgaire aiguille et on met un anneau rudimentaire dans ce museau gonflé et ensanglanté. Un marteau est utilisé pour casser les canines et un couperet pour castre les mâles. Tout celà sans anesthésie ni antibiotiques. 50% des oursons meurent de ce traumatisme.

 
S'ils survivent, leur vis miséreuse commence. Ils sont attachés à un pieu fixé au sol. Leur liberté s'étend au bout du mètre de corde qui les retient attachés; La blessure du museau ne peut jamais cicatriser. Les outils rudimentaires les aident à diriger les ours par la peur et la souffrance. La plupart des ours souffrent de malnutrition et perdent la vue. Ils peuvent également attraper la leptospirose ou la rage en parcourant continuellement les routes sans se reposer dans la chaleur ou dans le froid. Le sQalendars trouvent plus facile de controler des ours affaiblis. 
 
Si les ours étaient malheureux, les familles Qalendars l'étaient encore plus, pris dans une spirale de pauvreté, de maladie et d'illétrisme, sans eau, électricité ni même de logement. Leur style de vie nomade les maintenait en marge de la société et ils n'avaient jamais reçu d'éducation ni aucuns soins médicaux et leurs revenus étaient précaires, bons durant les saisons touristiques et vraiment médiocres le reste de l'année.

Les fondateurs de Wildlife SOS fréalisèrent le besoin d'une solution viable à long terme qui pourrait permettre de prendre soin des deux : le maître et l'ours. Les Qalendars seraient assurés d'obtenir des moyens d'existence si les ours  étaient mis dans des centres de sauvegarde. Ce qui pourrait assurer aux ours lippus en grand danger, d'être protégés dans des forêts tandis que les plus gros consommateurs d' ours braconnés auraient de nouveaux moyen d'existence. 

geeta.jpg
© WildlifeSOS - India - Geeta et un ours dansant

 
Alors commença un long parcours afin de réclamer la dignité et une meilleure qualité de vie pour les ours dansants et leurs maîtres Qalendars; A la paisible capitulation volontaire de l'ours, Wildlife SOS fournit les fonds nécessaires pour démarrer cette nouvelle aventure ainsi qu'un stand de thé, une épicerie, des charettes et des pousse-pousse. les Qalendars optèrent pour une grande variété de moyens d'existence, du recyclage des plastiques à la vente des fruits et légumes en bord de route. Ils ont reçus des formations pour le tissage de tapis, le polissage des pierres précieuses, la broderie, la mécanique, la menuiserie....Les enfants furent envoyés à l'école. On leur fournit les manuels scolaires, les uniformes et le paiement de la scolarité. Les femmes ont apporté la deuxième source de revenus à leur famille, ganant ainsi statut et respect. Ce travail de réhabilitation d'une communauté entière continue encore et nécessite au moins encore 10 ans d'assistance

 
. slothbearwildlife.jpg
© WildlifeSOS India - Geeta et un ourson lippu
 
Pendant ce temps durant les 8 dernières années, presque 600 ours ont été rendus et ont trouvé refuge dans un des 4 centres de sauvegarde créés par Wildlife SOS où, dans un environnement  où les ours apprennent à fourager pour trouver leur nourriture, apprécient leurs repas et recoivent un traitement contre la malnutrition et de nombreuses autres affections. La chirurgie dentaire s'occupe de soigner les racines pourries de leurs canines. cet environnement leur permet de vivre enfin sans truamatisme ni stress.  Ces 4 centres de sauvegarde se situent à Agra, Bangalore, Bhopal et Purulia. Wildlige SOS a oeuvré avec succès et reçu l'aide du gouvernement indien ainsi que de différents départements et de partenaires internationaux :  International Animal Rescue au Royaune Uni; Free the bears en Australie et One Voice en France ainsi que l'aide de la fondation Ford. Wildlife SOS a réussi avec succès à éradiquer sept siècles de pratique barbare des ours dansants en Inde avec l'aide de leurs partenaires et les personnes qui visitent le pays ne doivent plus voir l'exploitation des ours lippus. 

Plus de 3000 familles Qalendar ont reçu assistance , plus de 700 enfants vont à l'école et l'association espère que de nombreuses opportunités se présenteront pour que les enfants aient une vie meilleure que celle de leurs parents. Plus de 1300 femmes gagnent leur vie avec succès et aident à changer les choses pour les autres femmes de la communauté.

 
Kartick.jpg
© WildlifeSOS India - Kartick Satyanarayan

 
Cependant, la mission fondamentale de Wildlife SOS est la conservation et la protection des espèces d'ours dans la nature. Travailler pour maintenir les ours dans les jungles indiennesauxquelles ils appartiennent légitimement, nécessite une formation importante contre le braconnage qui a inspiré la crétion de " Forest Watch" en partenariat avec One Voice France. One Voice France est un mouvement visionnaire qui a réalisé que malgré la fin des ours dansants, il y aurait encore une demande pour lutter contre le trafic de la bile et autres parties du corps des ours.
Aidés par One Voice depuis 10 ans, Wildlife SOS a créé un puissant réseau d'information qui travaille 24 heures sur 24 à fournir des informations aux différentes autorités chargées de faire appliquer la loi. Wildlife SOS espère qu'un jour le braconnage des oursons deviendra uen chose du passé et que la jungle indienne verra vivre en totale liberté ce bel animal, étonnamment intelligent et charismetique qu'est l'ours lippu.  

Pour en savoir plus , rendez-vous sur le site de l'association en cliquant ici

Date de création : 01/08/2011 : 12:02
Dernière modification : 21/02/2012 : 19:19
Catégorie : ASSOCIATIONS - WILDLIFE SOS INDIA
Page lue 8509 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » La protection des ours lippus
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...