Vous êtes ici :   Accueil » Où les voir ?
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS DANS LE MONDE
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1296449 visiteurs

 96 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml

Ou voir les ours  ? : quelques propositions : 
* Randonnées au pays de l'ours Kodiak 

Parmi tous les ours, le plus imposant est sans conteste l’ours Kodiak, un ours brun qui habite l’île du même nom en Alaska.
Le Kodiak est considéré comme le plus grand carnivore terrestre.
C'est cet ours que Brigid et Harry Dodge vous proposent de découvrir en même temps que l'imposante nature sauvage de l'Alaska.

Aleut Isl fr plane 2.jpg
© Brigid et Harry Dodge

 

C'est sur l'île d'Aleut que vous pouvez voir ci-dessus que se trouve leur lieu d'hébergement d'où partent les excursions pour aller observer les ours et la nature. Cette île est située à 50 miles en avion de la ville de Kodiak
Plusieurs activités sont possibles.

 
group hiking.jpg
© Brigid et Harry Dodge
 

Brigid et Harry proposent des randonnées dans le parc national sauvage de Kodiak, du kayak, de la pêche et des photographies de nature et l'observation des ours dont voici ci-dessous deux photos que Brigid m'a fait parvenir et je l'en remercie.

2 bears in grass field.jpg
bear through trees.jpg

© Brigid et Harry Dodge
 

Si vous voulez en savoir plus allez visiter leur site en cliquant ici
*  Croisière au Spitzberg

Une croisière - expédition en bateau polaire sur les terres les plus chargées d'histoire, pays des ours, des morses et de millions d'oiseaux.

Pour se faire visitez le site Grands espaces : en cliquant ici

* Voyages polaires du Grand Nord

Un site très intéressant et très complet pour ceux qui veulent entreprendre un voyage dans le Grand Nord.

Pour accéder au site :cliquez ici

* La Slovénie, Terre des ours

Je tiens à remercier la direction de Play Bac Presse de m'avoir permis de reproduire sur mon site le dossier spécial de l'ACTU " Slovénie , terre des ours" de juin 2011 et en particulier Monsieur Wolfgang Lund et l'auteur de ce dossier Monsieur Olivier Gasselin.

LA VOIE DE l' OURS
 

LES FAITS : La Slovénie, un des plus petits pays d'Europe où notre reporter s'est rendu, est celui qui concentre le plus d'ours bruns par rapport à sa surface. Près de 500 ours sont répartis sur une surface de 20.000 kilomètres carrés, où habitent 2 millions de personnes; ce pays est 30 fois plus petit que la France ( qui compte une vingtaine de plantigrades dans les Pyrénées) et 31 fois moins peuplé.


En Europe on distingue 4 zones de répartition de l'espèce :


-  il y a d'abord les pays d'Europe du Nord et la Russie. Ce territoire compte le plus de plantigrades : 36000 en Russie ( côté européen), plus de 2000 en Suède et environ 800 en Finlande.
- On identifie ensuite la région des Carpates. dans ce groupe constitué de la Roumanie, de l'Ukraine et de la Slovaquie, c'est la Roumanie qui en abrite le plus ( près de 6000).
- La 3ème zone est celle dite des Grandes Alpes : la Bosnie ( 1200 ours), la Bulgarie ( 700) et donc la Slovénie
- Enfin la dernière zone comprend la France ( une vingtaine), l'Espagne (140) et l'Italie ( 60)
 

Actu3bis.jpg
© Dossier Actu n°3484 - juin 2011 -  Editions playbac
 


PROTECTION : C'est de la Slovénie que sont venus les 8 ours envoyés dans les Pyrénées françaises depuis 1995. Pourtant l'espèce a bien failli disparaître de Slovénie au siècle dernier. " Il y a 100 ans, il ne restait que 40 ours. ce chiffre est remonté à 150 à la fin des années 1950 et aujourd'hui on en compte entre 400 et 500 " explique Klemen Jerina, chercheur en biologie à l'université de Ljubljana.
Comment ? grâce à des lois les protégeant : "dès 1966, 10% du territoire a été déclaré zone de conservation de l'ours" précise Peter Skoberne, du ministère de l'environnement slovène. elle sétend aujourd'hui sur la moitié du territoire.
 

UN SPECTACLE RARE
 

Région de Kocevje, Slovénie mai 2011 : REPORTAGE

ma montre affiche 19h. après avoir trouvé des traces de pattes d'ours fraiches sur le chemin, je m'enfonce dans la forêt. je me poste dans une cabane à 10 mètres de hauteur, avec Pierre un passionné de nature. Tous nos sens sont en éveil. Nous espérons voir un ours : c'est au moment où le jour tombe, mais également la nuit qu'ils sont le plus actifs. mais rien n'est sûr, il faut avoir de la chance. elle nous sourit une heure après. Nous entendons un craquement de branches. un jeune mâle débarque tranquillement dans notre champ de vision. Il doit avoir 3 ans. On reconnait la démarche de l'ours brun si particulière. il s'arrête soudain, à quelques dizaines de mètres de nous. Il lève la tête , nous regarde ou nous devine. La vue des ours n'est pas très bonne. leur odorat est en revanche très développé. il nous a sans doute sentis. Mais notre présence ne le dérange apparemment pas. Il poursuit son chemin. c'est un moment fort, une rencontre magique. le lendemain soir, retur au mirador. Un récital de chants d'oiseaux nous y attend. puis le silence se fait au moment où la nuit tombe. alors que nous nous apprêtons à descendre de la cabane, nous entendons un énorme grognement d'ours. Un gros mâle d'environ 250 kilos, déboule devant nous, furieux et excité. Puis il s'immobilise et continue à souffler. Soudain nous apercevons un jeune mâle, sans doute celui d'hier, qui détale. c'est la période des amours chez les ours ( le rut). Le gros mâle court en grognant à toute vitesse et dans tous les sens pour faire fuir son jeune rival. ses cris déchirent le silence. Nous avons le coeur qui bat plus vite, conscients d'avoir assisté à un spectacle rare. mais il nous faut maintenant redescendre et parcourir 300 mètres à pieds dans la forêt pour rejoindre la voiture avec l'ours dans les environs...
Nous sommes un peu inquiets. on nous a donné comme conseil de ne jamais courir en cas de rencontre avec un ours car l'animal peut aller à 40km/heure. Nous n'aurions aucune chance. il faut regarder l'ours dans les yeux et s'éloigner en reculalnt, ou gesticuler et crier. Facile à dire ! Heureusement nous n'aurons pas à vérifier si ces conseils étaient les bons.

 

SUIVIS A LA TRACE
 

LES FAITS : Rakitna, Slovénie 2010 : Entre 2008 et 2010, une équipe de l'Université de Ljubljana a suivi 33 ours, équipés d'un collier émetteur. L'un d'entre eux, Ana, se nourrit ici dans une zone aménagée par l'homme. L'appareil au dessus de sa tête contient du maïs. le professeur Klement Jerina nous présente les principales conclusions de l'étude.

L'EXPERT : " On s'est aperçu, en suivant ces ours durant 2 ans, que les problèmes entre eux et les hommes ne sont pas liés à la quantité d'ours en liberté. Prenons le cas de Zoznik. Nous avons trouvé cet ours " à problèmes " en plein coeur de la capitale. On lui a mis un collier émetteur puis on l'a relâché 70kms plus loin. en un mois et demi, il a parcouru une zone de 2000 kilomètres carrés; Une équipe chargée de s'occuper des ours dangereux existe. 7 appels téléphoniques sur 10 passés à cette brigade concernait ce seul ours !
On a aussi constaté que 60% des spécimens suivis avaient traversé la frontière avec la Croatie, voisine. le parcours maximal observé sur une journée a été effectué par un mâle. celui-ci s'était éloigné de 80 kms de son lieu de vie habituel pour chercher de la nourriture.
En général, les ours restent dans une zone de 30 km2. Les femelles, elles, se déplacent moins; Nous avons aussi remarqué que les ours savent parfaitement où trouver de la nourriture et à quel moment de l'année. Ils ont la mémoire des lieux; L'un d'entre eux venanit manger des fraises toutes les nuits près du même village ! un ours est capable de sentir la nourriture à des kilomètres. des zones où ils peuvent se nourrir ont été aménagées dans le passé par des chasseurs dans la forêt. l'objectif : que les ours viennent y manger du maïs. le gouvernement pense qu'ainsi ils ne mangeront pas les moutons des éleveurs et ne se rapprocheront pas des habitations. je ne suis pas convaincu de l'efficacité de cette méthode. Pour moi, l'ours doit intervenir le moins possible sur le mode de vie des ours, sinon on risque de modifier leur comportement.Ils ont survécu des milliers d'années sans qu'on les nourrisse; laissons-les rester des animaux sauvages.
 

 JEU DE FLECHETTES
 

LES FAITS : Forêt de Menisija 2008 : Un ours a été endormi pour lui poser un collier émetteur, qui va permettre de suivre ses déplacements par satellite. En Slovénie, on endort aussi les ours pour les envoyer dans un autre pays.
EN SAVOIR PLUS :" Nous avons déjà envoyé des ours en Autriche, en Italie et bien sûr en France. la dernière fois dans les Pyrénées, c'était en 2006 " rappelle Peter Skobergne, du ministère de l'environnement slovène. plusieurs méthodes de capture sont utilisées.
" En haut d'un mirador, on tire une fléchette qui les endort. l'autre méthode, que l'on utilise le plus souvent, est le lacet à patte. Quand l'ours se prend dans le piège, une alarme sonne et indique l'endroit où il se trouve. celà peut prendre des jours pour le retrouver " précisele savant Klemen Jerina.
L'envoi d'ours dans d'autres pays permet de limiter le nombre de plantigrades en Slovénie. Afin de maintenir la population des ours en dessous de 500, le gouvernement fixe par ailleurs un quota d'ours à éliminer chaque année.
" Ce chiffre est d'environ 90 par an, Il prend en compte les pertes estimées dues aux accidents de la route, soit environ 25 " précise Peter Skoberne; Une soixantaine d'ours sont donc tués entre octobre et mai par des chasseurs professionnels qui en ont reçu l'autorisation. " Ils doivent respecter des règles strictes: ils ont par exemple l'interdiction de tuer une femelle avec ses petits . il s'agit de chasseurs locaux mais aussi d'étrangers? ceux-ci viennent pour tuer un gros ours et repartent souvent avec la fourrure? ils peuvent payer jusqu'à 10.000 euros pour çà. Cet argent reversé aux éleveurs servira en partie à " réparer" les dommages causés par les ours; la viande de ces ours, très appréciée aussi, est vendu 10 fois plus cher que celle des sangliers".
Certains défenseurs de la nature trouvent que trop d'ours sont tués et pensent que leur nombre diminuent dans le pays. " On ne sait pas exactement combien d'ours vivent en liberté. il devrait y avoir des caméras dans les forêts pour qu'on puisse les compter. celà empêcherait les chasseurs d'en tuer autant..." avance Aprilija Luzar, engagée dans la protection de ces animaux; Les ours vivant dans la forêt, éloignés des habitations, ne présentent aucun danger pour les hommes. Sauf lorsu'un randonneur rencontre une femelle qui accompagne ses petits. En Slovénie, on n'a recensé que 4 attaques mortelles en 65 ans.


Ce dossier est donc une partie ( sans les photos) du numéro spécial 3484 de l'Actu, le quotidien d'actualité des 14 ans que vous pouvez consulter sur le site de Play Bac en cliquant ici


Date de création : 23/01/2008 : 18:05
Dernière modification : 18/07/2011 : 13:05
Catégorie : OURS DANS LE MONDE - Où les voir ?
Page lue 9143 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » Où les voir ?
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...