Vous êtes ici :   Accueil » Son portrait
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1161013 visiteurs

 35 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml

Merci à mon ami Jérôme d'avoir accepté de partager sa riche expérience de nouvel ambassadeur des pandas 2012/2013. 

 

pandassadeur.jpg

"Sur les pas des grands ours chats..."
 

 chengdupandassadeur.jpg


Passionné par le panda géant, alias Da Xiong Mao en chinois, pour Grand ours chat, depuis mon enfance, je viens de réaliser un de mes rêves : aller en Chine pour la première fois, à Chengdu, une ville aux presque 14 millions d'habitants et capitale de la province du Sichuan, une des trois provinces chinoises où le panda géant vit à l'état sauvage.

Et si ce rêve s'est réalisé prématurément, c'est parce que je me suis inscrit, en septembre dernier, au concours Chengdu Pambassador dont l'objectif était de recruter trois nouveaux ambassadeurs du panda géant et de sa conservation.

Tout a commencé en septembre 2012 avec mon inscription au concours sur facebook. Puis grâce aux soutiens multiples dont j'ai bénéficié, notamment celui des fidèles lecteurs de mon site www.pandas.fr, qui fête cette année ces dix ans, j'ai été sélectionné comme demi-finaliste aux côtés de 23 autres européens...
 

finalistespandassadeur.jpg


Et me voici parti pour un week-end à Edimbourg, en Ecosse, du vendredi 12 au lundi 15 octobre, pour satisfaire aux épreuves de la demi-finale pour la région "Europe / Moyen-Orient / Afrique". Durant tout le week-end, nous avons eu à accomplir cinq grandes tâches : une activité de groupe avec des enfants âgés de 7 à 10 ans visant à les sensibiliser sur les richesses naturelles du Sichuan ; une conférence de Darren McGarry (responsable des collections animalières au zoo d'Edimbourg) suivie d'un questionnaire individuel sur les pandas, sur la base de Chengdu et sur la ville de Chengdu ; une course au trésor dans la ville d'Edimbourg ; une épreuve sportive d'acrobranches ; et enfin une épreuve individuelle sous forme d'entretien de deux minutes face caméra pour exposer ses motivations. Les quatre finalistes ont été dévoilés dimanche soir au siège de la Société Zoologique Royale d'Ecosse (Royal Zoological Society of Scotland) et j'ai eu le bonheur immense d'apprendre que j'étais finaliste aux côtés d'Ylenia, l'italienne, et de Aimee et Julie, deux britanniques.

 finalistespandassadeur1.jpg


A peine douze jours de répit et mon Visa pour la Chine en poche, nous sommes le samedi 27 novembre et j'atterris à l'aéroport international de chengdu où je suis attendu par l'équipe qui organise le concours et qui m'offre un magnifique bouquet de fleurs et une peluche panda. Mon séjour en Chine, prévu pour trois semaines, débute sous de bons auspices et j'en oublie presque qu'il s'agit de la finale et qu'il n'y a que trois places pour seize finalistes, quatre issus de chacune des quatre grandes régions du monde "Europe / Moyen-Orient / Afrique", "Amérique du Nord / Amérique du Sud / Canada", "Asie / Pacifique" et "Chine".

 Nous avons passé notre première semaine en immersion à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) aux côtés des soigneurs, vétérinaires, chercheurs et dirigeants de cette institution dont l'objectif est l'éducation à la conservation, la sensibilisation du public mais aussi l'élevage en captivité de l'espèce et la recherche scientifique. Nous avons bénéficié de plusieurs formations, théoriques mais aussi pratiques directement avec les pandas de la base. 

 chengdupandassadeur2.jpg

© Jérôme Pouille

Je me souviens particulièrement de la matinée du 30 octobre qui a été dédiée à l'apprentissage des principales notions du conditionnement opérant ou renforcement positif ou encore training. Le conditionnement opérant consiste à apprendre aux pandas d'adopter telle ou telle position, selon l'ordre donné, en échange d'une récompense. Ce training relève toute son importance lorsqu'il s'agit de pratiquer des examens médicaux simples, non invasifs, et permet ainsi d'éviter des anesthésies à répétition ainsi que du stress. Ainsi, par exemple, les vétérinaires de la base de Chengdu peuvent réaliser des prises de sang, des échographies, des relevés de mensurations ou encore des prélèvements cellulaires pour la reproduction sans anesthésier le panda. J'ai effectué ce training avec la femelle panda Wen Li, née le 19 juillet 2009 et âgée d'un peu plus de trois ans. Trois ordres ont été testés : debout sur les pattes arrière, assis, et toucher avec son nez une tige en fer. Pour cela, j'ai prononcé le nom chinois correspondant à chacun de ces trois ordres et chaque exécution par Wen Li était symbolisée par un coup de sifflet spécialement conçu pour cet exercice ainsi qu'une récompense : un morceau de pomme. Chacun des ordres a été testé plusieurs fois et Wen Li a été une femelle très coopérante.

 

chengdu jerome2.jpg 

Nous avons également été conviés à la sortie officielle du nouveau livre de Zhang Zhihe, le directeur de la base, et de Sarah Bexell, en charge de l'éducation à la conservation. Et nous sommes repartis avec notre exemplaire dédicacé !!

 Et cerise sur le gâteau, notre séjour à Chengdu a été aussi l'occasion de découvrir les sept bébés pandas nés cet été à la base. C'était la première fois que je voyais de si jeunes pandas et je dois avouer qu'ils étaient craquants !!

 chengdupandassadeur4.jpg
© Jérôme Pouille

Comme tout passionné de pandas qui se mérite, je n'ai pas manqué non plus de visiter le zoo de Chengdu, en centre ville, qui héberge lui aussi deux pandas : Su Su, une femelle dont la date estimée de naissance dans le milieu naturel est 1983 et au moins 22 fois grand-mère, et Yuan Xiao, un mâle âgé de six ans avec des tâches noires autour des yeux très grosses, les plus grosses de tous les pandas captifs selon une amie !

 chengdupandassadeur3.jpg
© Jérôme Pouille

Autre point marquant de mon séjour, nous avons passé cinq jours dans l'habitat naturel du panda géant, qui est aussi l'habitat de centaines d'autres espèces végétales et animales rares et souvent endémiques, dans la réserve naturelle nationale de Longxi-Hongkou. L'accès à l'habitat naturel du panda est strictement contrôlé en Chine et nous avons eu cette opportunité extraordinaire d'apprendre et de parcourir cet écosystème unique aux côtés des gardes chinois qui font un travail difficile dans des conditions souvent rudimentaires.
 

chengdu jerome.jpg

Cette réserve, habitée par six pandas sauvages, a été sévèrement touchée par le séisme de mai 2008 mais les appareils photos à déclenchement infrarouge continuent à photographier des pandas sauvages. Nous avons pu observer des restes de bambous et des crottes de pandas.

chengdu jerome1.jpg 

Enfin, ce séjour a également été l'occasion de discuter des efforts de la Chine pour utiliser sa population captive de pandas pour soutenir les populations sauvages par le biais de la réintroduction. A cet égard, nous avons visité une base scientifique récente, située à Dujiangyan, dans laquelle des pandas nés en captivité vont être entraînés à survivre dans des conditions de plus en plus proches de celles du milieu naturel avec pour objectif à terme de les réintroduire dans le milieu naturel.

 

Comme vous le savez, j'ai décroché mon titre de Chengdu Pambassador en terminant premier du concours. A mes côtés, Erica, une chinoise, et Melissa, une américaine, seront mes deux compagnes Pambassador durant l'année 2013.

 chengdugagnants.jpg

La mission des trois gagnants est de promouvoir durant l'année 2013 la conservation du panda géant et de son habitat ainsi que plus généralement la conservation des espèces menacées lors d'un Tour mondial pour la conservation du panda (Global Panda Conservation Tour) dans une quinzaine de pays, dont la France. Ce tour du monde sera précédé d'une formation de trois mois en Chine.

 

Comme durant les trois semaines de finale, je tiendrai une chronique sur mon site (www.pandas.fr) et sur facebook (www.facebook.com/pandas.fr) où vous pourrez suivre mon expérience et mon aventure en 2013.

 

Enfin, je profite pour féliciter une nouvelle fois Geneviève pour la qualité de son site et le travail sans faille qu'elle mène pour parler des ours et surtout vaincre les atrocités qui leur sont infligées et je suis très fier de la compter parmi mes amies les plus chères."


Jérôme POUILLE

Chendgu Pambassador

Vous pouvez visiter le site de Jérôme en cliquant ici

 

facebook.com/pandas.fr
twitter.com/pandas_fr

Google+

 

 


Date de création : 04/12/2012 : 09:29
Dernière modification : 04/12/2012 : 10:21
Catégorie : PORTRAITS - Jérôme POUILLE, ambassadeur des pandas 2012-2013
Page lue 3399 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » Son portrait
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...