Vous êtes ici :   Accueil » L'agriculture de bile d'ours éradiquée au Vietnam en 2020
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1296488 visiteurs

 106 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml

21 septembre 2015 : DERNIÈRES NOUVELLES : l’agriculture de la bile d’ours sera éradiquée au Vietnam en 2020.

                                             Vietnam21septembre2015.jpg

Animals Asia a demandé à toutes les parties prenantes de s’engager à mettre fin à l’agriculture de la bile d'ours au Vietnam en 2020. Cela fait suite à l'annonce faite aujourd'hui par l'Association de médecine traditionnelle vietnamienne disant que ses membres doivent continuer à rechercher d'autres solutions à la bile d'ours et a promis une fin complète de son utilisation en 2020.

L'annonce a été faite lors d'une conférence de presse à Hanoi ce matin - organisée par l’ONG Animals Asia et l'Association de médecine traditionnelle. Avec un nombre d’ours diminuant rapidement et un marché de la bile d'ours qui est également en baisse, Animals Asia est confiant sur le fait de voir la fin de cette agriculture au Vietnam en 2020.

L'ONG - qui a travaillé cette année avec les autorités locales pour mettre fin à l’agriculture de la bile dans la province de Quang Ninh – va persister pour que les autorités vietnamiennes prennent les mêmes engagements avant 2020 sur tout le territoire. En 1999, lorsqu’ Animals Asia a commencé à travailler au Vietnam, il y avait 400 ours en cage subissant des extractions de bile régulières pour une utilisation dans la médecine traditionnelle, mais dans les années qui ont suivi ce nombre a augmenté à environ 4300. Toutefois, en 2014 les fonctionnaires ont révisé ce chiffre à la baisse à 1245.

Vietnam21septembre2015bis.jpg

L’agriculture de bile d'ours est devenue illégale au Vietnam en 1992, quand l’approbation du Ministère des forêts est devenue nécessaire pour garder des ours. En 2002, les ours ont été inscrits dans le groupe I de la CITES, ce qui a rendu leur exploitation strictement illégale. Toutefois, il a fallu attendre 2005, que les premiers règlements spécifiques aux espèces soient promulgués. Ce règlement a fait de la bile d'ours une agriculture explicitement illégale, mais a permis aux agriculteurs de garder leurs ours aussi longtemps que les ours étaient micro- pucés et que l'agriculteur avait signé une déclaration de ne plus extraire de bile. Cependant des agriculteurs d’ours continuent de mettre en avant les lacunes juridiques et le manque de ressources des autorités Pour les praticiens de la médecine traditionnelle, l'achat et la prescription de bile restent illégaux mais les arrestations sont rares. Comme les agriculteurs de bile d'ours, beaucoup continuent d'ignorer la loi, mais les mentalités évoluent.

Le Dr Tran Van Ban, président de l'Association de médecine traditionnelle vietnamienne a déclaré:

« Nous travaillons avec Animals Asia depuis 2010 à faire pression sur nos membres afin qu’ils utilisent de nombreuses alternatives à base de plantes. L'utilisation de la bile d'ours est seulement le fait d’une minorité de praticiens de médecine traditionnelle et c’est quelque chose que nous ne tolérons pas. Nous croyons qu’environ 5% persistent encore – Nous nous engageons d’ici 2020 à ce que ce pourcentage tombe à zéro. En Avril 2013 Animals Asia en partenariat avec l'Association de médecine traditionnelle vietnamienne à distribué 7.000 exemplaires d'une brochure décrivant les alternatives à base de plantes. A cette époque des enquêtes ont montré que 17% des praticiens de la médecine traditionnelle ont admis avoir utilisé la bile d'ours. 23% n’ont pas répondu à la question, ce qui suggère fortement qu'ils sont encore trop à utiliser de la bile d'ours. Le livret a fait appel aux praticiens pour qu’ils changent leurs méthodes de travail et a souligné la loi pour les praticiens.

Tuan Bendixsen, directeur d’Animals Asia au Vietnam dit: "Animals Asia croit que 2020 représente un calendrier réaliste. L'Association de médecine traditionnelle le pense aussi. Nous voyons chuter le nombre d'ours en cage , parce que le marché de la bile d'ours est en train de disparaître. Morceau par morceau nous arriverons à terminer ce puzzle. Nous avons vu dans la province de Quang Ninh ce qui peut être réalisé avec le gouvernement et le soutien des autorités locales. Nous allons maintenant faire du lobbyng auprès du gouvernement pour consolider ce succès, et 2020 est la date butoir. La campagne pour mettre fin à cette cruauté prend de l'ampleur - nous voulons en poser les limites.

Jill Robinson a ajouté: "Nous avons fini l’année 2014 en demandant au gouvernement vietnamien de nous permettre de sauver les ours dans la province de Quang Ninh. C’est tout à l'honneur du Vietnam d’avoir été autorisés à le faire et cette année a été dominée par le sauvetage de ces ours. "Aujourd'hui, nous disons merci à M. Tran Van Ban. Maintenant, même les utilisateurs de la bile d'ours déclarent que c’est «assez». Nous voyons des établissements fermer, le nombre d’ours chuter et ensemble, nous nous engageons publiquement. La volonté d'éradiquer l’ agriculture de la bile au Vietnam n'a jamais été plus élevée - il est grand temps d’en poser les limites "? Animals Asia a sauvé plus de 550 ours de l'industrie de la bile d'ours en Chine et au Vietnam. Elle prend soin de 132 ours - tous sauvés de l'industrie de bile d'ours – dans son sanctuaire basé à Tam Dao au Vietnam.


Date de création : 03/10/2015 : 15:05
Dernière modification : 03/10/2015 : 15:42
Catégorie : FONDATION ANIMALS ASIA - Les avancées
Page lue 3922 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » L'agriculture de bile d'ours éradiquée au Vietnam en 2020
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...