Vous êtes ici :   Accueil » Collectionneuse d'ours en peluches
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
OURS : ACTUALITES
EDUCATION
VISITES

 1304658 visiteurs

 51 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.surlespasdesours.fr/data/fr-articles.xml

genev6.jpg


Ceci est l'interview que j'ai accordée au webmaster du site Oursement vôtre que j'ai mis dans mes liens favoris.


Vous pourrez donc y retrouver le texte mis en situation sur le site en question.


1 - Je m’appelle Geneviève Hamelin, je suis française native de Versailles et résidant en Anjou depuis de nombreuses années.

Je suis documentaliste en collège depuis 1977 et j’adore mon métier et le contact avec les jeunes qui je l’avoue humblement me le rendent bien.

Comme vous le savez j’ai une passion pour tout ce qui touche aux ours et je suis oursfamillebukowskibis.jpgcollectionneuse d’ours en peluche mais j’ai aussi d’autres passions telles que la lecture, le cinéma,la photographie,la peinture impressionniste,les voyages, le jardinage, et les animaux en général ainsi que l'environnement.

2 - Je collectionne donc les ours en peluche (ma collection en comprend plus d'une cinquantaine de pays différents : France, Etats-Unis, Nouvelle Zélande, Angleterre, Suède..) mais je collectionne aussi tout ce qui se rapporte aux ours en général donc ma collection est un peu plus importante (livres, objets, sculptures etc..)

Mes ours en peluche sont mis en valeur dans les pièces à vivre en fonction de leur « personnalité » . Mon préféré « Nicolaj » a sa place sur un des fauteuils du salon. Certains plus fragiles sont en vitrine.

Quant aux autres ils sont regroupés dans mon bureau. Un coup d’œil vers eux et je ressens un sentiment d’apaisement. 

 


genevieveoursbaribal3.jpg
3 - Mon amour des nounours remonte à la petite enfance ( j’ai d’ailleurs toujours conservé mon premier ours).

Mais leur collection remonte à une période plus récente vers 1999 ; peut-être cela correspond-t-il à une période de la vie difficile à passer où l’on perd des êtres chers et où certains souvenirs refont surface.

Le nounours en fait partie.

Je reprendrai une citation de Ted Menten :

« Que de miracles la vie peut accomplir ! et comme il est en effet curieux qu’au-delà de tout ce que l’homme a pu connaître de prodiges, de misère, de confusion et de joie, il ait un jour pensé à créer l’ours en peluche pour lui tenir compagnie et l’aider à surmonter les difficultés de la vie »

4 - Je préfère les ours qui ressemblent le plus aux véritables ours. Même si j’ai deux ou trois ours « habillés », je les préfère naturels, le plus proche possible de ce qu’ils sont dans leur milieu de vie. 
 

5 - J’achète les ours en magasins spécialisés ou dans le cadre d’expositions ou de salons .

Et puis mon entourage connaissant ma passion, c’est souvent une occasion de cadeaux à Noël ou à mon anniversaire.

J’en ai même reçu en cadeau de fin d’année scolaire de la part d’élèves.
Je ne réalise pas moi-même d’ours en peluche manquant de compétence dans
ce domaine, hélas !genevievelondres1.jpg


6 - J’aime aussi les « vrais ours » car je crois qu’on ne peut aimer les nounours sans s’intéresser à ceux qui ont servi de modèles.

Et puis le Teddy Bear s’inspire quand même de l’ours brun américain. Je suis admirative devant les ours qui sont de fantastiques animaux, puissants, majestueux et qui ont quand même fait courir l’imagination de l’homme depuis des millénaires.

De nombreuses légendes y font référence sans parler des ouvrages littéraires dans lesquels ils sont présents.


7 - En tant qu’amatrice d’ours, non je ne me sens pas du tout spéciale.

Il est vrai que lorsque je parle de ma passion, les gens paraissent un peu surpris au départ, peut-être parce qu’à mon âge cela leur parait « infantile » mais moi je revendique cette passion pour les nounours et les ours et j’assume totalement et avec le sourire.


8) - L’ours idéal est pour moi celui pour lequel j’ai eu un coup de cœur.
Ni le plus cher, ni forcément le plus beau mais celui qui a attiré mon regard, qui a laissé passer une émotion. Le coup de cœur ne s’explique pas.

Et puis comme le dit si justement Richard Alain « Un ours est le seul à savoir, qu’au fond de vous vous n’avez encore que cinq ans » 

 Photo prise en voyage scolaire à Londres en avril 2007

Photos:  © Geneviève Hamelin


 


Date de création : 03/11/2007 : 12:40
Dernière modification : 18/07/2011 : 19:39
Catégorie : QUI SUIS JE ? - Une arctophile
Page lue 10963 fois

OURS ET ART
OURS ET CULTURE
OURS EN PELUCHE
Vous êtes ici :   Accueil » Collectionneuse d'ours en peluches
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...