Les démangeaisons chez le chat : quelles sont les causes possibles ?

Les chats sont des animaux très propres et le toilettage quotidien, ainsi que le grattage occasionnel, sont tout à fait normaux chez nos félins. En revanche, le grattage excessif et les démangeaisons ne sont pas sains pour nos animaux et peuvent les mettre mal à l’aise. Les démangeaisons sont davantage un symptôme qu’un diagnostic. Par conséquent, votre vétérinaire devra peut-être faire un travail de détective pour trouver la cause du problème.

Mon chat a-t-il vraiment des démangeaisons ?

Il existe quelques indicateurs révélateurs du fait que votre chat souffre de démangeaisons. Un grattage occasionnel est acceptable, mais un grattage fréquent (toutes les quelques minutes par exemple) est signe que quelque chose ne va pas. Un autre indicateur évident est le fait de mordiller et de grignoter son pelage, ce qui peut évoluer vers un toilettage excessif, où il arrache sa fourrure, créant ainsi des zones dénudées.

Surveillez l’apparition de boules de poils plus nombreuses que d’habitude, car les chats ont tendance à se toiletter en cachette. Une peau sèche, écaillée ou présentant une plaie rouge peut également être un signe d’alerte. Les démangeaisons peuvent s’étendre à tout le corps du chat. Elles peuvent toutefois être localisées à des endroits très précis. Vérifier fréquemment m de votre chat est une bonne habitude à prendre.

Pourquoi les démangeaisons sont-elles un problème ?

chat qui se prélasse

Les démangeaisons sont un problème gênant et permanent pour votre animal. Si le problème est résolu, il sera beaucoup plus heureux. Les démangeaisons peuvent également conduire à un léchage ou à un grattage excessif de la zone affectée, ce qui provoque une irritation de la peau. Le léchage excessif peut endommager la peau et provoquer des plaies ouvertes qui s’infectent.

Les causes les plus courantes de démangeaisons

Puces & acariens : des organismes parasites problématiques

Les puces et les acariens, qui sont de petits « passagers » gênants, sont une source courante de démangeaisons chez tous les animaux de compagnie, y compris les chats. Les puces sont invisibles, donc ce n’est pas parce que vous ne les voyez pas qu’elles ne sont pas là.

Même si vous passez un peigne à puces et que vous ne voyez pas de puces ou de saleté de puces, elles peuvent toujours se cacher. La saleté de puces se présente sous la forme de zones noires de matière « granuleuse » sur la peau, que l’on peut observer à l’occasion mais pas habituellement. Certains acariens s’enfouissent même sous la peau, où ils ne peuvent être découverts qu’à l’aide d’un microscope.

Les puces sont de loin la raison la plus fréquente pour laquelle les chats consultent leur vétérinaire pour des démangeaisons de la peau. Ces parasites peuvent se développer toute l’année dans les maisons modernes et chauffées, de sorte qu’il n’y a plus de « saison morte ». Même quelques puces peuvent provoquer des démangeaisons extrêmes chez un chat. Surveillez l’apparition d’une peau rouge et irritée et d’une calvitie par endroits, notamment le long de la colonne vertébrale et à la base de la queue.

Diverses espèces d’acariens peuvent causer des problèmes aux chats. Certains peuvent affecter tout le corps, tandis que d’autres sont plus localisés, comme les acariens de l’oreille (Otodectes), qui peuvent provoquer un grattage important des oreilles et s’accompagnent fréquemment d’otites pouvant provoquer des écoulements et des odeurs autour des oreilles. Les acariens de la moisson, qui sont d’un orange vif et visibles à l’œil humain, peuvent également constituer un problème à la fin de l’été et en automne. On les trouve principalement entre les orteils et dans la poche d’Henry (les petits lambeaux de peau le long du côté de l’extrémité de l’oreille).

Les réactions allergiques, causes de démangeaisons chez le chat

Les allergies chez les chats sont plus fréquentes que la plupart des gens ne le pensent ! Les puces sont la cause la plus répandue, mais elles peuvent être provoquées par diverses causes. Lorsqu’un chat est piqué par une puce, la salive peut induire des réactions importantes chez le chat, et même une seule puce peut produire une grosse réaction cutanée.

Les allergènes extérieurs tels que les pollens et les herbes sont également des coupables possibles. Les acariens de la poussière et les phanères, par exemple, peuvent être trouvés à l’intérieur (particules de peau). Cela peut être un indicateur important si les démangeaisons de votre chat varient au cours de l’année ou s’il réagit particulièrement mal à différentes parties du jardin. Votre vétérinaire peut tester les réactions allergiques de votre chat.

Les chats peuvent présenter une intolérance ou une allergie alimentaire à une variété d’aliments. Il peut avoir des démangeaisons ou des troubles gastro-intestinaux (vomissements, diarrhée, perte de poids) – ou les deux ! Un « essai » avec un régime hypoallergénique ou d’exclusion pendant quelques semaines peut être très instructif si vous soupçonnez qu’un changement d’alimentation a causé certains problèmes de peau. Consultez votre vétérinaire pour plus d’informations.

Infections bactériennes et morsures d’insectes

Les démangeaisons chez les chats peuvent être causées par des infections cutanées bactériennes, fongiques ou à levures, qui s’accompagnent généralement de plaques rouges et douloureuses. Les infections bactériennes de la peau chez le chat sont rares, mais elles peuvent être la conséquence d’autres problèmes. Si votre vétérinaire diagnostique une infection bactérienne, des antibiotiques vous aideront presque certainement.

De même, les infections à levures ne sont pas toujours reconnues comme un problème majeur, mais elles peuvent être traitées avec des médicaments. Dans la plupart des cas, les infections fongiques ne sont pas irritantes.

Les piqûres de guêpes et d’abeilles peuvent générer d’énormes zébrures douloureuses sur la peau des chats, tout comme chez les humains. Les moucherons, les mouches et les moustiques sont de petits insectes qui peuvent provoquer de nombreuses démangeaisons. Malheureusement, la salive des insectes injectée lors de leur piqûre peut rendre les chats extrêmement sensibles. Les insectes aiment piquer les endroits non poilus comme l’arête du nez ou le bout des oreilles. Les petites bosses rouges sur les zones non poilues sont à éviter, surtout en été.

Lisez cet article et découvrez les plus grands félins

Les causes psychologiques, souvent difficiles à diagnostiquer

Cet aspect est difficile à cerner, mais certains chats se toilettent excessivement sans raison « médicale » apparente. Le toilettage est une stratégie de détente pour les chats, mais un toilettage excessif peut entraîner la formation de plaques de peau inconfortables et de plaques chauves, le plus souvent sur le ventre.

Envisagez cette option si votre chat a été examiné par un vétérinaire et qu’aucune cause médicale connue n’a été identifiée, ainsi que si votre foyer a récemment changé, comme l’ajout d’un nouvel animal ou des travaux de construction. Si vous pensez que des raisons émotionnelles contribuent aux problèmes de peau de votre chat, parlez-en à votre vétérinaire. Il pourra vous recommander des stratégies pour réduire l’anxiété et vous parler des compléments alimentaires qui peuvent vous aider.

Les démangeaisons de la peau de votre chat peuvent être un symptôme gênant et dérangeant. Les troubles cutanés peuvent être difficiles à diagnostiquer, et votre animal peut avoir besoin de plusieurs visites chez le vétérinaire et de plusieurs tests. Cependant, bon nombre de ces maladies peuvent être traitées et prises en charge afin d’offrir à votre chat un répit bien nécessaire tout en prévenant les problèmes futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.