Comment identifier un ours mâle d’un ours femelle ?

Comme pour la plupart des animaux, il existe plusieurs signes particuliers qui aident à distinguer un ours mâle d’un ours femelle. La différence paraît flagrante lorsque vous vous retrouvez en face d’un spécimen mâle et d’un spécimen femelle. Cependant, pris séparément, il faut bien observer les caractéristiques physiques de l’animal pour connaitre son genre.

Caractéristiques d’un ours femelle

Chez l’ours, la première grande différence entre le mâle et la femelle se situe au niveau du poids. En effet, les femelles, que ce soit chez les ours bruns ou chez les ours polaires, sont beaucoup plus petites que les mâles. Elles pèsent entre 200 et 300 kg selon l’espèce, et parfois même un peu moins. Elles sont donc moins imposantes.

Les femelles chez les ours se distinguent aussi par un pelage plus dense. Elles ont une physionomie trapue, ce qui parfois donne l’impression qu’elles sont plus grosses qu’elles ne le sont en réalité. Cependant, si vous observez la distance qui sépare ses pattes antérieures et ses pattes postérieures, vous verrez qu’elle est inférieure à ce qu’on peut voir chez les mâles.

La femelle d’un ours possède une tête plus élancée que celle du mâle. Cela lui donne un museau plus effilé et plutôt facile à distinguer de celui du mâle. Enfin, il faut savoir que les pattes antérieures de la femelle sont plus élancées que celles du mâle.

Caractéristiques d’un ours mâle

L’ours mâle est un animal imposant impossible à rater. Toutefois, il est possible de le confondre avec la femelle dans la précipitation. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de rester à l’écart pour bien observer l’animal, afin de savoir s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle. Si vous êtes face à un mâle, vous le saurez automatiquement, car il est bien plus grand et pèse plus lourd. Selon l’espèce, il peut peser jusqu’à 800 kg et mesurer jusqu’à 3 mètres.

Vous verrez aussi chez le mâle de l’ours, un visage assez fin, contrairement à celui de la femelle. Il a un corps bien plus long, qui mesure parfois deux fois la longueur de ses pattes. De plus, sa tête et ses pattes antérieures sont moins élancées que chez la femelle.

Les différentes espèces d’ours les plus connues

Il existe plusieurs espèces d’ours dans le monde, dont quelques-unes en particulier qui sont considérées comme les plus importantes. Il s’agit de :

  • L’ours Lippu : il possède un long museau, des poils longs et des lèvres mobiles. Ses griffes sont allongées et fortement courbées. Il peut donc se percher dans les arbres la tête en bas. C’est une espèce vulnérable. Voir notre dossier sur l’ours Lippu.
  • L’ours à collier : on l’appelle aussi l’ours noir d’Asie. Il possède une tâche blanche en forme de croissant, qui permet de le distinguer. Il s’agit d’une espèce vulnérable.
  • L’ours brun d’Europe : il peut être brun, noir ou gris. Cette espèce n’est pas menacée à l’échelle mondiale, mais uniquement dans certains pays.
  • L’ours noir d’Amérique : encore appelé baribal, il possède un long museau pointu et de grandes oreilles. Il ne s’agit pas d’une espèce vulnérable.
  • Le panda géant : cet ours se distingue des autres par son sixième doigt et par la couleur noire et blanche de sa fourrure. C’est une espèce vulnérable.
  • L’ours grolar, né de l’accouplement inattendu d’un grizzly avec un ours polaire. Voir notre dossier sur l’ours grolar.
  • L’ours malais : on l’appelle aussi l’ours des cocotiers ou ours de soleil. Sa fourrure est rase et luisante. Il s’agit d’une espèce protégée. Voir notre dossier sur l’ours malais.
  • L’ours à lunette : il possède des taches jaunes et blanches sur le visage. Il s’agit aussi d’une espèce vulnérable.

Il est important de connaître ces différentes espèces, surtout si vous avez l’intention de vous intéresser de plus près aux ours du monde. Vous pourrez ainsi distinguer les espèces protégées de celles qui ne le sont pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *