Ours brun a une alimentation diversifiée

Que mange un ours brun ? Habitudes & alimentation

L’ours brun est un animal de type carnivore. Il est aussi omnivore, avec une préférence pour les aliments d’origine végétale. Il faut noter cependant que son alimentation varie selon les régions du monde, et en fonction des saisons. Vous voulez en savoir plus sur ce que mange l’ours brun ? Alors la suite est pour vous.

Comprendre l’alimentation de l’ours brun

Concernant son alimentation, l’ours brun est assez semblable à l’homme. Il s’agit d’un omnivore, ce qui signifie qu’il mange un peu de tout. Il consomme du poisson, de la viande, des légumes et toutes sortes de végétaux. D’ailleurs, dans certaines régions du monde, son alimentation se caractérise par une dominante herbivore.

Il faut savoir que l’ours brun choisit ses aliments en fonction de la saison. En effet, à la fin de l’hiver, il a des habitudes de charognard. Il se contente donc des carcasses d’animaux qui trainent. Cela se comprend d’ailleurs aisément, car après une longue hivernation, il n’a pas vraiment l’énergie suffisante pour se mettre en chasse.

Une fois l’hiver passé, avec l’arrivée du printemps, l’ours brun devient un chasseur. Ensuite, de l’été à l’automne, il devient un cueilleur. En réalité, cet animal est un opportuniste qui se contente de manger ce qui lui tombe sous la main. On le connaît comme étant un véritable partisan du moindre effort. Il s’adapte donc parfaitement aux conditions et aux ressources que lui offre son milieu de vie.

Le plus souvent, les repas de l’ours brun sont composés principalement d’aliments d’origine végétale. Il consomme donc régulièrement :

  • Des tubercules
  • Des fruits et des baies (des framboises, des myrtilles, et bien d’autres)
  • Des glands
  • Des graminées
  • Des scolopendres, etc.

Ainsi, au cours d’une année entière, l’alimentation de l’ours brun ne présente pas plus de 25% de viande. Une analyse réalisée par des chercheurs a d’ailleurs démontré que ce grand fauve avait un régime composé de 75% de végétaux. Pour le reste, on retrouve 9,4% d’insectes, et 15,6% de mammifères.

L’hivernation : Une période de privation de plusieurs mois

Normalement, l’ours brun est un animal qui mange beaucoup. Il peut avaler à lui seul, entre 10 et 20kg de nourriture par jour. Toutefois, il est aussi parfaitement capable de tenir plusieurs mois sans manger. C’est d’ailleurs ce à quoi on assiste pendant l’hiver. En effet, l’ours brun fait partie des animaux qui se terrent en hiver et cessent toute activité.

Ainsi, de l’été jusqu’à l’automne, il fait le plein de nourriture. Il se gave littéralement, au point d’amasser une grande quantité de graisse autour de ses reins. Cette graisse peut atteindre jusqu’à 40% du poids total de l’animal. C’est cette réserve qui lui permet de passer tout l’hiver au fond de sa grotte, sans sortir. Il passe ses journées et ses nuits à dormir.

Toutefois, il faut noter que sa vigilance n’est pas amoindrie pour autant. En effet, son sommeil prolongé est entrecoupé de nombreux réveils plus ou moins longs. Ce serait donc une très mauvaise idée de s’approcher de la tanière d’un ours brun en hiver, en pensant que l’animal serait moins dangereux.

S’il est dérangé pendant son sommeil, il reste immobile et inerte tant que les intrus ne pénètrent pas dans son abri. Si cela se produit, vous pouvez être sûr qu’il sera toujours prêt à défendre son territoire et à passer à l’attaque. Une fois la menace écartée, il ne revient pas sur ses pas. Il se lance à la recherche d’une nouvelle tanière, en veillant à ce qu’elle soit bien éloignée de la première. C’est donc à la fin de l’hiver que l’ours brun reprend une vie active et recommence à se nourrir, après avoir perdu environ ¼ de son poids habituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *