Pourquoi l’ours blanc est-il en voie de disparition ?

L’ours blanc encore appelé ours polaire, est la première victime du réchauffement climatique. Cette espèce s’éteint peu à peu, ce qui explique pourquoi elle fait actuellement partie des animaux vulnérables et des espèces à protéger. Découvrez dans la suite les trois principales raisons pour lesquelles cet animal est en grand danger.

Le réchauffement climatique, problème n°1

La toute première cause de l’extinction prochaine de l’ours polaire, c’est le réchauffement climatique. En effet, si la banquise continue à fondre au rythme actuel, il y a de fortes chances que d’ici le début du siècle prochain, l’ours polaire soit un animal très rare, voire même inexistant.

Il faut savoir que pour se nourrir, l’ours polaire doit chasser. Cette chasse n’est possible qu’en présence de la banquise. C’est pour cette raison qu’il chasse un maximum en hiver, pour faire le plein d’énergie. Il trouve aussi des proies en automne et au début de l’été, avant que la chaleur ne commence à faire fondre la banquise. C’est grâce à cela qu’il peut se nourrir, se reproduire et nourrir ses petits.

Malheureusement, avec la disparition progressive de la banquise, le territoire de chasse de l’ours polaire est nettement réduit. Il lui est également difficile de chasser en automne, et en été il ne trouve quasiment rien pour se nourrir. Dans ces conditions, sa période de jeûne annuel augmente, ce qui bien sûr a un impact négatif sur sa santé. La conséquence directe est la réduction de sa capacité de reproduction.

Il faut savoir aussi que même lorsqu’il arrive à se reproduire, l’ours polaire doit bien s’alimenter pour nourrir ses petits. En effet, le lait de la femelle doit être vraiment riche en graisse pour favoriser la croissance des oursons et réduire le risque de mortalité.

En plus de tout ceci, pendant les périodes où la nourriture se fait vraiment rare, les ours polaires peuvent développer des tendances de cannibalisme. Ils s’attaquent à leurs propres petits pour se nourrir. C’est pour toutes ces raisons qu’il y a aujourd’hui de moins en moins d’ours polaires dans l’arctique.

Cet article : pourquoi l’ours polaire est-il blanc ?

Le développement de nouvelles activités économiques

Comme vous pouvez vous en douter, l’action de l’homme peut aussi avoir un impact négatif sur l’ours polaire. En effet, l’exploitation des ressources naturelles comme le gaz ou pétrole peut conduire les hommes à envahir le territoire des ours polaires. Cela provoque bien sûr des affrontements, et pour se défendre, les hommes sont contraints d’utiliser des moyens parfois radicaux contre ces grands fauves de la banquise.

Il est possible aussi que l’exploitation de ces ressources provoque des perturbations sur la faune, et réduit par conséquent la quantité de phoques ou de poissons présents autour de la banquise. A cela il faut ajouter la pollution provoquée par les hydrocarbures et le risque de marée noire. L’eau est polluée, ce qui peut rendre malade les ours polaires et réduire leur espérance de vie.

La pollution chimique

montagne de déchets

Qu’elle soit provoquée par les hydrocarbures ou par d’autres substances toxiques pour les animaux, la pollution chimique prend de plus en plus d’ampleur. Elle touche le territoire de l’ours blanc et l’expose à de nombreux dangers. Lorsqu’il consomme des proies mortes ou affaiblies à cause des substances chimiques, il accumule progressivement ces dernières dans son organisme.

A terme, il peut développer des maladies ou donner naissance à des oursons atteints de malformations ou d’anomalies congénitales diverses. Pour l’heure, les scientifiques tentent toujours de déterminer les réels effets de la pollution chimique sur les ours polaires. Quels que soient les résultats de ces recherches, la certitude est que cette forme de pollution représente l’une des principales causes de l’extinction progressive de l’ours blanc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.